Ange

L'ange est avant tout un enfant charmant qui, devenu adulte, s'appelle désormais archange, mais n'en demeure pas moins tout aussi charmant.
Plus sérieusement, ange, au sens propre, signifie envoyé, messager, d'où l'expression complète ange du Seigneur, ange de Dieu.
Parfois considéré comme fils de Dieu, voire fils des dieux, l'ange peut être un simple porte-parole ou porter la désolation (ange exterminateur), donner la protection (ange gardien)... Dans le sens originel, il peut y avoir bien entendu des anges de Satan ou de l'abîme, comme il y a des anges de Dieu. La hiérarchie céleste ne sera définie que par le pseudo-Denys l'Aréopagite (V-VIe siècle) : archanges et anges y occupent les deux dernières places... 
L'ange gardien est le compagnon personnel de chaque homme qu'il exhorte au bien quand son mauvais ange le pousse au mal. Cette image populaire n'apparaît pas telle quelle dans la Bible.
L'existence d'un bon ange qui veille sur un élu à une période critique de sa vie est cependant postulée par l'histoire de Tobias, fils de Tobit, que Raphaël guidera dans son voyage. La notion d'ange protégeant un homme particulier est rare dans l'AT où l'on préfère celle de l'ange protecteur de tout un peuple. Dans le NT, il semble admis que certaines personnes aient leur ange. Aucun concile n'a cependant défini l'existence de ces anges gardiens, mais pour les théologiens, nier une croyance tellement universelle serait une erreur, sinon une hérésie. 

AT - Genèse, livre 16, verset 7



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire